Une carrière de secrétaire médicale - Jessica Rodiguez
Jessica Rodiguez

Mannequin à mes heures, j’emploie la moitié de mon temps à finaliser mes études en esthétique et pour rencontrer le prince charmant. Parce que ce n’est pas toujours facile d’être célibataire de nos jours pour une romantique comme moi. Oh non! C’est d’ailleurs pourquoi ce blogue existe: pour vous raconter – façon sex and the city – mes péripéties de célibataire à Montréal.

Une carrière de secrétaire médicale

Après avoir abandonné l’université dès ma première année en 2007, je me suis faite embauché comme secrétaire pour la concession automobile de mon père à Montréal. J’ai fait ce travail pendant 2 ans, mais je ne me sentais pas heureuse dans mon travail. En fait, j’ai toujours voulu devenir infirmière, mais mon dossier n’a jamais été sélectionné, semblerait-il, je n’ai pas été une très bonne élève durant mes jeunes années. Je secrètement nourrit l’espoir de devenir infirmière, si bien qu’en 2011, j’ai me suis essayé en tant que préposée aux bénéficiaires. Ce travail m’a beaucoup plu, mais mon moral en a pris un coup après le décès d’une personne que j’avais connue dans le cadre de mon travail. J’étais décidée à reprendre mon travail dans la concession de mon père, lorsque je suis tout à fait par hasard, tombée sur une publicité sur Internet.

Un nouveau départ 

Il s’agissait d’un institut qui propose une formation de secrétariat médicale à des jeunes femmes qui désirent opérer une reconversion de métier. Sur un coup de tête, j’ai décidée de suivre cette formation qui a duré près de 18 mois. Au début de ma formation, on m’avait prévenu qu’il était possible d’exercer ce métier à temps partiel, ou depuis chez soi, cela m’a encore plus motivée. Le programme offert par l’institut a été très enrichissant. J’ai pris beaucoup de plaisir à assister aux cours, bien que par moment ce fut vraiment difficile pour moi. Tout au fond, je savais que ce travail était fait pour moi. Le secrétariat médical était un excellent compromis, car il me permettait d’être en contact avec des gens, tout en étant un travail très peu physique. 

Le métier de secrétaire médicale m’a beaucoup réussi 

J’ai obtenu mon certificat de fin de formation en 2014, et pour donner plus de crédibilité à mes futures candidatures, j’ai décidée de suivre un stage dans une clinique de traitement de mélasme saint-jean-sur-richelieu. Au début, le rythme était infernal, j’ai dû beaucoup prendre sur moi. Après m’être familiarisée avec la routine, je commençais à devenir excellente dans tout ce que je faisais. Durant les 3 mois de ce stage, j’ai fourni un travail si remarquable, qu’on m’a demandé de rester pour travailler en alternance avec une collègue d’une quarantaine d’années qui est devenue une bonne amie. J’aurais vraiment aimée devenir infirmière, mais secrétaire médicale n’est pas mal non plus. Je suis consciente que j’aide les patients à ma façon, et ça suffit à mon bonheur.