Rencontre d’un vieil ami - Jessica Rodiguez
Jessica Rodiguez

Mannequin à mes heures, j’emploie la moitié de mon temps à finaliser mes études en esthétique et pour rencontrer le prince charmant. Parce que ce n’est pas toujours facile d’être célibataire de nos jours pour une romantique comme moi. Oh non! C’est d’ailleurs pourquoi ce blogue existe: pour vous raconter – façon sex and the city – mes péripéties de célibataire à Montréal.

Rencontre d’un vieil ami

Rencontre d’un vieil ami - Jessica Rodiguez

Il y a quelques semaines, j’ai rencontré Jacques sur une route, alors qu’il faisait du stop. Jacques, c’était un vieil ami du collège et un de mes ex. Avant, c’était un petit garçon très mignon que les filles adoraient, mais avec le temps, je trouvais qu’il avait pris un sacré coup de vieux. Il a une grosse moustache touffue, mais il avait toujours cette mèche de cheveux qu’il n’a jamais enlevée depuis. C’était sans doute par cette mèche que je l’ai reconnu. Ce jour-là, alors que je venais de rendre visite à mes parents, je rentrais chez moi quand j’ai vu une voiture en panne sur le bord de la route à quelques dizaines de kilomètres de la ville. Le capot était ouvert et j’apercevais de loin le moustachu qui faisait des signes de la main, pour demander aux voitures qui passaient de s’arrêter. Même si je faisais la route dans le sens contraire de l’auto-stoppeur, j’ai quand même décidé de m’arrêter et de voir ce qui se passait. En m’arrêtant, le gars s’était approché, s’est penché et commença à exposer ses soucis. Je n’ai rien entendu de ce qu’il a dit, je lui ai simplement coupé court en disant : « Jacques ? C’est bien toi ? » Il s’est arrêté de parler net, m’a observé et m’a reconnu. Je suis sortie de la voiture et après une accolade, on s’est mis à rire et je lui ai demandé : « Qu'est-ce qui t’arrive ? » Il m’a dit qu’il revenait d’une visite de terrain d’un de ses clients, car il travaille dans la gestion du patrimoine d’un des clients de sa compagnie. On s’est un peu raconté nos vies un moment, avant que je lui dise : « Tu veux que je te dépose quelque part ? J’ai encore du temps pour revenir ensuite, si tu veux. Je viens de rendre visite à mes parents. » Il m’a dit qu’il ne voulait pas me déranger, mais j’ai insisté et je l’ai déposé au garage le plus proche. En chemin, on s’est taquiné et on s’est raconté nos vies actuelles. Lui a deux enfants maintenant, et il s’est marié avec une fille avec qui j’allais à école dans le temps. Cependant, on n’avait pas soulevé notre petite relation d’antan, peut-être n’en valait-il pas la peine de la mettre sur le tapis. Ainsi, je l’ai déposé, on s’est fait un petit bisou et je suis repartie. Sur le chemin du retour, j’ai souri en repensant à notre histoire, mais aussi et surtout, que cette rencontre m’a fait remémorer des souvenirs de classe et de mes amis d’avant.