Quand Mars arrivera chez moi - Jessica Rodiguez
Jessica Rodiguez

Mannequin à mes heures, j’emploie la moitié de mon temps à finaliser mes études en esthétique et pour rencontrer le prince charmant. Parce que ce n’est pas toujours facile d’être célibataire de nos jours pour une romantique comme moi. Oh non! C’est d’ailleurs pourquoi ce blogue existe: pour vous raconter – façon sex and the city – mes péripéties de célibataire à Montréal.

Quand Mars arrivera chez moi

Quand Mars arrivera chez moi - Jessica Rodiguez

Ça y est, j’ai enfin trouvé le chien de mes rêves. Je cherche ce type de chien depuis des mois et enfin, j’en ai trouvé un chez un éleveur, croyez-le ou non, mais c’est à partir d’une publicité Internet que j’ai trouvée en recherchant la race : le Berger d’Anatolie.

Quand j’étais enfant, j’ai toujours voulu avoir un chien, mais ma mère en avait peur, alors je n’avais droit qu’à des hamsters. Ça, j’en ai eu des hamsters… Quelques dizaines au fil des ans. Je n’étais pas des meilleures propriétaires de hamsters. Il faut dire que l’expérience, qui devait commencer par juste 2 hamsters pour qu’ils ne s’ennuient pas, s’est rapidement transformée en un élevage en bonne et due forme. Le marchand a bien dû rire en nous voyant partir avec un couple, alors que maman avait portant bien demandé deux du même sexe.

Alors maintenant que je suis adulte, que j’ai ma propre maison, et que je suis indépendante, j’ai décidé d’enfin prendre le compagnon canin dont je rêve depuis si longtemps. J’ai choisi cette race pour ses multiples qualités de caractère et de comportement, mais surtout pour sa taille. J’aime les grands chiens du style Danois ou Berger d’Anatolie, je les préfère à un teckel par exemple. Bien sûr, les arrangements dans la maison doivent être bien différents que pour un petit chien, je dois m’équiper. Je cherche une sorte de lit ou de coussin géant, mais rien n’a l’air d’être assez grand, alors je pense le faire fabriquer spécialement pour Mars, « Eh oui, j’ai décidé de l’appeler Mars ». J’ai déjà acheté son assiette. Tout ce que je trouvais n’était pas assez grand, j’ai donc opté pour deux bassines : une pour la nourriture, l’autre pour l’eau. Il me reste le problème des jouets. Mars n’a encore que quatre mois, il va falloir l’occuper. J’ai trouvé quelques petites choses, mais rien qui ne me plaise vraiment, je me doute bien qu’il faut que ça soit vraiment solide… Une amie m’a dit de prendre un vieux pneu, le couper en deux et me garantit que Mars adorera. Il me reste maintenant à trouver un vieux pneu, c’est ma prochaine étape.

Je suis vraiment impatiente que Mars arrive,  en principe, je dois aller le chercher le weekend prochain. Heureusement que j’ai une grande voiture, et déjà prévu la couverture. Oui, je pense à tout ! Je n’ai encore rien dit à mes parents, ça sera une surprise pour ma mère lors de notre prochain déjeuner bimensuel, c’est à leur tour de venir manger chez moi.